+ Afficher le menu

comment bien choisir son matelas

Comment bien choisir son matelas?


La clé pour choisir son matelas, c'est de l'essayer ! Il n’existe pas de matelas idéal. Le choix d’un matelas est très personnel et dépend de nombreux critères, parmi lesquels la morphologie, les habitudes, mais aussi le ressenti, un critère très subjectif. Un bon matelas doit être confortable et, surtout, offrir un bon maintien de la colonne vertébrale afin d'éviter tout mal de dos. Mais un matelas qui convient à une personne peut être jugé inconfortable par une autre. Autrement dit, quand on dort à deux, on essaie les matelas à deux avant d’acheter, et en prenant son temps :


  • Allongé sur le matelas, on essaie de passer la main entre ses reins et le matelas. Si on y parvient, c’est mauvais signe : il est trop ferme.
  • Puis on change de position. Si c’est laborieux, il est trop souple ou sa couche à mémoire de forme est trop intense.
  • Enfin, on enfonce le coude dans le matelas. Si le creux reste marqué, on élimine le modèle, il est trop mou.
  • Le choix est ensuite affaire de ressenti, de sensation de bien-être, voire de prix.


Le maintien et la fermeté du matelas:


Le maintien du matelas ne doit pas être confondu avec sa fermeté. Le maintien correspond à l’affaissement du matelas, à sa résistance à l’enfoncement, mais aussi à sa stabilité et à son amortissement. Un bon maintien de la colonne vertébrale permettra notamment d’éviter les maux de dos.

La fermeté correspond avant tout à la sensation de confort lorsque vous vous allongez sur le matelas. C’est ce qu’on appelle aussi l’accueil. Il dépend de nombreux facteurs tels que le tissu ou l’épaisseur de garnissage de la surface. Il existe différents niveaux de fermeté :


  • Très souple
  • Souple
  • Équilibré
  • Ferme
  • Très ferme


Quel que soit le niveau de fermeté souhaité, il ne faut pas se fier à la mention affichée sur l’étiquette. Comme il n’existe pas d’échelle de fermeté standardisée, la seule bonne façon d’évaluer le niveau de fermeté d’un matelas, c’est de l’essayer. À noter que de nombreux fabricants présentent des tableaux mettant en relation morphologie et fermeté du matelas. Or il n'y a pas de règle absolue ! C'est à chacun de choisir en fonction de ses préférences. L'important est de choisir un matelas qui maintienne bien votre corps et en particulier votre colonne vertébrale.


Un matelas épais est-il plus confortable ?


L'épaisseur et la densité du matelas dépendent avant tout du type de matelas : ressorts, mousse ou latex, de son garnissage, mais aussi de s'il s'agit d'un couchage quotidien ou d'appoint. Généralement, les matelas en mousse et en latex sont moins épais que les matelas à ressorts. Ainsi, les matelas en mousse sont d’une épaisseur moyenne comprise entre 18 et 25 cm. Celle-ci peut varier en fonction des couches (mémoire de forme, par exemple). Entre 14 et 18 cm, ils conviendront davantage à un couchage d’appoint ou à un lit d’enfant. Les matelas à ressorts offrent une épaisseur de 25 cm ou plus.


woman 2197947 1920

Quel Garnissage ?

Le garnissage est un élément de confort : il conditionne ainsi l’accueil, permet de réguler la température et d’absorber l’humidité. En revanche, le garnissage n’a aucune influence sur l’indépendance de couchage. Il existe deux types de garnissage : synthétique ou naturel (coton, laine, soie, latex, cachemire...). Si vous avez tendance à beaucoup transpirer la nuit, privilégiez un garnissage en matières naturelles.


La ventilation du matelas

Chaque nuit, nous évacuons de l’eau sous forme de transpiration. Une bonne ventilation du matelas permet de mieux le préserver. La ventilation dépend du type de matelas (mousse, ressorts, latex...) et de sa qualité. Si vous avez tendance à beaucoup transpirer, évitez les matelas en viscose ou viscoélastique (à mémoire de forme). Le latex peut aussi s’avérer intéressant.

couple 1822497 1920

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,